Les difficultés financières du zoo de Vincennes

Voici le début de l’article de Chloé Dusapt paru dans le magazine Challenges.

Le Parc zoologique de Paris n’attire pas suffisamment de visiteurs pour faire face au financement de sa rénovation et risque de plomber les comptes du Muséum d’histoire naturelle dont il dépend.

Le zoo de Vincennes, rouvert en avril 2014 après six ans de travaux, a fêté son premier anniversaire en fanfare.

Le zoo, désormais appelé le Parc zoologique de Paris, se félicitait, le 16 avril, de présenter un résultat net positif de 7 millions d’euros, « avec 1,54 million de tickets vendus sur l’année, soit 15% de plus que les prévisions initiales ».

Mais derrière la flamme de la première bougie se cache une réalité bien moins glorieuse pour l’avenir du Parc.

Cette dégradation des comptes impacte fortement la situation économique du Muséum national d’histoire naturelle, dont dépend le zoo et qui pèse sur ses charges à hauteur de 20%.

Elle met aussi en lumière les risques liés à la signature d’un PPP (partenariat-public-privé) qui a permis la rénovation de Vincennes.

ChallengesLe reste est à lire à l’adresse suivante.

On y trouvera la confirmation de la réserve à observer vis-à-vis de l’utilisation des PPP, en particulier dans le secteur culturel.

Laisser un commentaire