Ce que nous apprennent les leaders des plus influentes institutions culturelles mondiales

« Et si la réflexion concernant la direction des institutions culturelles fournissait un cadre exemplaire pour l’analyse générale du leadership dans les organisations et les entreprises ?

Le leadership – peu importe qu’on l’appelle ascendant, autorité, charisme ou pouvoir – est un sujet qui a toujours occupé une place importante dans la réflexion philosophique et morale, aussi bien que dans l’histoire et la littérature.

Platon, Machiavel et Shakespeare ont ainsi légué à l’humanité des œuvres qui se sont inscrites au cœur de nos civilisations et qui demeurent aujourd’hui empreintes d’actualité.

Mais au-delà de ces vues pénétrantes sur la conduite des affaires humaines, des théories sur le leadership, à la base de la formation en gestion, ont commencé à être élaborées au cours du vingtième siècle.

Leadership LiberCes théories ont pris leur distance par rapport aux grandes problématiques éthiques de la direction des personnes pour s’inscrire dans une approche privilégiant une perception de la réalité résultant de l’observation des comportements et des situations.

Cette approche, à la fois pragmatique et scientifique, a fait appel aux outils mis au point par les sciences sociales et emprunté aux méthodes empiriques des sciences politiques, de la psychologie, de l’économie et de la sociologie.

Or les organisations culturelles et artistiques, fondées sur la notion de mission, fournissent un cadre idéal à l’analyse de la question du leadership (cf. Art et gestion de l’art. Leadership et institutions culturelles, éditions Liber). »

Lire la suite.

Laisser un commentaire