Le Louvre, le musée le plus cher du monde dans sa catégorie

Le Louvre, le musée le plus cher du monde… dans sa catégorie !

Pour expliquer sa nouvelle politique tarifaire, le musée du Louvre – outre des erreurs factuelles – semble se fonder sur une appréciation erronée de la situation relative aux droits d’entrée dans les musées au niveau international.

À cette aune en effet, le Louvre est le musée le plus cher du monde dans sa catégorie, c’est-à-dire en comparaison avec des musées présentant des caractéristiques proches.

Et cela, qu’il s’agisse des musées royaux de Bruxelles, des établissements de l’île aux musées de Berlin, du Kunsthistorisches Museum de Vienne, du musée du Prado de Madrid, du musée des Offices de Florence, du musée de l’Ermitage de Saint-Pétersbourg, ou encore du musée national de Tokyo.

Quant aux grands musées de Londres (National Gallery, Tate, British Museum…) leur entrée est gratuite pour les collections permanentes, c’est-à-dire les collections que visitent dans leur très grande majorité les visiteurs du musée du Louvre.

Enfin, l’entrée à la National Gallery et aux grands musées dépendant de la Smithsonian Institution à Washington, DC est entièrement gratuite (qu’il s’agisse des collections permanentes ou des expositions temporaires).

LOUVREReste le Metropolitan Museum de New York, dont l’entrée suggérée est de 25 dollars, mais qu’il est possible de visiter en proposant une contribution beaucoup plus modeste ; et le très élitiste MoMA de New York, dont l’entrée est de 25 dollars également, mais qui ne bénéficie pas (du moins directement) d’aides de la collectivité publique.

Quoi qu’il en soit, avec un billet d’entrée à 15 euros, comment le musée du Louvre peut-il garantir l’accessibilité à un large public, comme l’impose la loi sur les musées de France ?

A quand un vrai débat sur les politiques tarifaires ?

Et vous, qu’en pensez-vous ?

Laisser un commentaire