Mutualisation des institutions culturelles, contrainte ou opportunité ?

Coopération, mutualisation, fusion : un impératif pour les institutions ?

« Regroupement d’établissements au sein d’un pôle culturel, direction partagée, mutualisation des services, synergie et économie d’échelle, sont autant de tendances que l’on voit s’établir depuis quelques années.

Des équipements mutualisés, regroupés au sein d’une même direction, visent à une gestion partagée et en principe à rendre plus rationnelles et plus opérationnelles les activités.

Toutefois, des principes contraires peuvent se faire jour, non seulement parce que chaque établissement a son histoire, son identité et ses logiques de fonctionnement, mais qu’il répond à des objectifs qui n’ont pas nécessairement les mêmes temporalités et des missions qui n’ont pas les mêmes exigences.

Il y a par conséquent des points positifs et d’autres moins qui se font jour.

Surtout le principe opère avec plus ou moins de bonheur selon le mode organisationnel et le statut choisi pour l’établissement.

En invitant plusieurs lieux à nous faire part de leur expérience, il s’agit de fournir des exemples et des éléments de réflexions aux institutions concernées par ce futur projet de regroupement pour l’Abbaye Saint-Vaast, avec la médiathèque, le musée, le conservatoire et l’Office culturel ; mais aussi à tous ceux qui ailleurs, dans d’autres collectivités, s’interrogent sur les choix à conduire pour leurs propres équipements.

Au-delà, on s’interrogera sur différentes modalités de rapprochement entre équipements culturels, allant des partenariats et des coopérations aux alliances et aux mutualisations, voire au rattachement et à la fusion.

Peut-on dégager des fondements rationnels, des logiques d’action, une amélioration du service public, des moyens accrus pour l’action ? Y a-t-il des limites à ne pas franchir ? Comment procéder pour éviter les écueils et les déconvenues ?

Telles seront quelques-unes des interrogations qui guideront cette journée d’étude et de réflexion. »

Programme

Accueil et mot d’ouverture : M. le Maire d’Arras et le Président de l’Université d’Artois

Introduction au thème et animation de la journée d’étude :

  • Jean-Michel Tobelem, directeur d’Option Culture : « Quels enjeux de regroupement pour les institutions culturelles ? »

Présentation du fonctionnement d’institutions et d’un projet en cours :

  • Roland Thomas, Directeur des Champs Libres à Rennes
  • Aude Cordonnier, Conservateur Musée de Dunkerque

Déjeuner

Présentation de sites :

  • Xavier de la Seille, Directeur du Rize à Villeurbanne
  • Arnaud Fourier, Le Pavillon blanc de Colomiers
  • Térésa Solier, Pôle culturel de la ville de Viroflay (78)

Synthèse de la journée autour d’une table ronde regroupant les acteurs de l’Abbaye Saint-Vaast, avec une présentation du contexte et des enjeux avec Anne Esnault (dir. musée), Laurent Wiart (dir. médiathèque), Xavier Van Rechem (dir. Conservatoire), Jean Desrais (dir. Office Culturel), Jean Favre (Dir Culture) et Matthieu Lamoril (adjoint à la Culture).

Lieu : Salle du réfectoire des moines dans l’abbaye St Vaast.

Co-partenariats : Mairie d’Arras, MME Université d’Artois.

Renseignements et inscriptions, envoyer un mail à :serge.chaumier@univ-artois.fr.

2 réponses

Page 1 de 1
  1. Tobelem Jean-Michel
    Tobelem Jean-Michel à |

    Bonjour,

    Nous vous tiendrons au courant dans le cas où il y aurait un compte-rendu de cette journée.
    Cordialement,

    Jean-Michel Tobelem

  2. Joana Monteiro
    Joana Monteiro à |

    Bonjour

    Cette question des différentes modalités de rapprochement entre équipements culturels, et la difficulté d’avoir la mesure de l’équilibre entre les avantages plus en plus fondamentales des rapprochements et les risques de perdre les points de vue des missions de chacun et du service public c’est d’une très grand importance.
    Est-ce qu’il y a un document de conclusions ou résultats de sa journée à St Vaast ? Peux-vous le publier dans votre blog ? Je croie que c’est un thème qu’intéresse beaucoup de gens, car les problèmes sont communs à plusieurs de nous.

    Je vous remercie d’avance,

    Joana Sousa Monteiro

Laisser un commentaire