Conditions de l'oeuvre d'art

L’ouvrage collectif Conditions de l’œuvre d’art de la Révolution française à nos jours, sous la direction scientifique de Catherine Wermester et Bertrand Tillier, vient de paraître aux éditions Fage (http://www.fage-editions.c.la) :

En voici la présentation par l’éditeur.

Qu’est-ce qui fait l’artiste et consacre son œuvre en tant que telle ? Comment se construisent les jugements de valeur, les hiérarchisations et les exclusions ?

Quelles sont les grandes mutations qui, du XIXe siècle à aujourd’hui, affectent l’œuvre d’art, l’inscrivent dans des débats et des hiérarchies, la situent et la pérennisent ?

C’est à ces questions et à beaucoup d’autres que cet ouvrage collectif et transdisciplinaire se propose de répondre.

Il entend croiser les approches et les corpus, les notions et les périodes, pour définir les conditions et les opérations de création, de diffusion et de réception, qui légitiment l’œuvre d’art plastique en tant que telle.

L’approche diachronique qui le fonde entend rendre compte de l’étendue des mutations successives qui, aux XIXe et XXe siècles, affectent l’œuvre d’art, l’inscrivent dans des débats et des hiérarchies, la situent et la pérennisent.

Présentées en ordre alphabétique et augmentées d’indications bibliographiques, soixante-dix-sept entrées thématiques et notionnelles y décryptent les enjeux de débats anciens et contemporains pour définir les conditions et les opérations de création, de diffusion et de réception, qui légitiment l’œuvre d’art plastique à l’époque contemporaine.

Chaque article propose une étude étayée par des cas précis, choisis pour leur exemplarité ou, au contraire, pour leur singularité signifiante.

Enfin, chaque notice est augmentée d’indications bibliographiques et de corrélats susceptibles d’enrichir la réflexion du lecteur.

 

La liste des contributeurs est la suivante :

  • Alain Bonnet, Université de Nantes.
  • Jérémie Cerman, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
  • Frank Claustrat, Université Paul-Valéry, Montpellier III
  • Danielle Orhan, Université Paris 1.
  • Éric Darragon, Université Paris 1 Panthéon Sorbonne
  • Patrick de Haas, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.
  • Sandra Delacourt, Université de Nantes.
  • Sophie Delpeux, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.
  • Frédérique Desbuissons, Université de Reims Champagne-Ardenne.
  • Fanny Drugeon, Université François-Rabelais de Tours.
  • Itzhak Goldberg, Université Paris Ouest Nanterre.
  • Martial Guédron, Université de Strasbourg.
  • Laurent Houssais, Université Michel de Montaigne Bordeaux 3.
  • Marianne Jakobi, Université Blaise Pascal – Clermont 2.
  • Magali Le Mens, Paris 1 Panthéon Sorbonne.
  • Guitemie Maldonado, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.
  • Laureline Meizel, Université Paris 1-Panthéon Sorbonne.
  • Gérard Monnier, Université Paris I Panthéon-Sorbonne.
  • Pierre Pinchon, Université  Paris 1 Panthéon-Sorbonne.
  • Jérôme Poggi, historien et critique d’art, galeriste.
  • Jeanne-Marie Portevin, Université Paris 1 Panthéon Sorbonne.
  • Dominique Poulot, Université Paris 1 Panthéon Sorbonne.
  • Julie Ramos, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.
  • Gilles Soubigou, Conservateur des Monuments historiques de Lorraine.
  • Thomas Schlesser, Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales.
  • Bertrand Tillier, Université de Bourgogne.
  • Jean-Michel Tobelem, Option Culture.
  • Émilie Vanhaesebroucke, historienne de l’art.
  • Catherine Wermester, Université Paris 1 Panthéon Sorbonne (HICSA).

ISBN 978-2-84975-220-3.

Laisser un commentaire