La culture, une arme économique ?

La culture, une arme économique ?

Sous ce titre quelque peu belliqueux – mais reconnaissons qu’il fait écho à l’ouvrage collectif que nous avons dirigé, L’arme de la culture, les stratégies de la diplomatie culturelle non gouvernementale (*) ! – les organisateurs des Journées de l’économie consacrent un débat à la question de l’économie de la culture.

Une table-ronde réunira en effet à l’opéra de Lyon (http://www.journeeseconomie.org/index.php?arc=a6&num=111) :

En voici la présentation :

L’économie de la culture s’est constituée à partir d’interrogations très pragmatiques liées aux particularités des secteurs culturels, en particulier du spectacle vivant. Elle s’est émancipée de la sorte de tutelle intellectuelle qu’a joué l’analyse de William Baumol qui théorise « la maladie des coûts » du spectacle en étendant son champ d’investigation aux beaux-arts et au patrimoine d’un côté, aux industries culturelles de l’autre côté. Plus récemment, les évolutions de la recherche en économie et les transformations des activités culturelles, du fait de la mondialisation et de la numérisation, ont conduit à de nouvelles approches. Avec le numérique et Internet, les clivages traditionnels sont revus : l’opposition entre consommation et production est mise en question ; la distinction entre les catégories de supports disparait ; l’arrivée de nouveaux acteurs venus de l’extérieur des activités culturelles contribue à une révision des conditions d’exercice des activités culturelles.

Date
Jeudi 11 novembre 2010
11h00 – 12h30

Lieu
Salle : Opéra de Lyon
Place de la comédie
69001 Lyon

(*) : http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=23941.

Laisser un commentaire