Les expositions temporaires nuisent-elles aux collections permanentes ?

Les expositions temporaires semblent concentrer l’essentiel de l’attention des médias.

Cela s’explique de plusieurs façons : l’importance de la communication, l’attrait de l’événementiel… sans oublier la qualité des contenus !

Rien donc de plus normal que les publics choisissent de se déplacer dans un site culturel à l’occasion d’une exposition.

Expo 1

Reste à préciser dans quelles conditions ce même public pourrait profiter de sa venue pour visiter les collections permanentes.

  • D’une part, l’organisation du circuit de visite peut conduire à « traverser » les collections pour se rendre dans l’exposition temporaire.
  • D’autre part, des renvois peuvent être organisés entre l’exposition et les collections du lieu.
  • Enfin, la politique tarifaire peut y contribuer : un billet commun (sans supplément tarifaire) incite à la visite du fonds permanent ; à l’inverse, un supplément de prix alors même que le billet de l’exposition est déjà élevé peut décourager ceux dont la motivation est limitée.

C’est le risque que prennent certains musées : peut-on considérer qu’avec un billet combiné à 14 euros les visiteurs des expositions temporaires du Louvre sont incités à revoir une partie de ses collections ?

Musées et tourisme 2005

On pourra lire sur ce sujet :

http://www.revue-espaces.com/librairie/4920/expositions-frequentation-musees-musee.html.

Et vous, qu’en pensez-vous ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.