Le rôle du consultant (ingénierie culturelle) 1

Être consultant, dans le secteur culturel ou ailleurs, suppose de réunir plusieurs types de compétences :

  • connaissance du secteur considéré (le regard « neuf » suppose quand même une familiarité suffisante avec le terrain),
  • acquisition de méthodologies éprouvées (avec un nécessaire renouvellement des méthodes par la veille, la recherche-développement et la formation),
  • expérience de missions analogues (même si chaque cas est particulier)
  • et surtout écoute des interlocuteurs ; en effet, une (grande) partie de la solution se trouve en interne, auprès des personnels, techniciens et élus concernés.

Quant à la portée effective des recommandations, elle dépendra de leur degré d’appropriation par le demandeur de l’étude… et donc de la qualité de la concertation !

Avez-vous des témoignages sur ces situations ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.