L’évaluation muséale

Lucie Daignault, responsable de l’évaluation au musée de la Civilisation à Québec, publie un important ouvrage : L’évaluation muséale. Savoirs et savoir-faire (http://www.puq.ca/catalogue/livres/evaluation-museale-15533.html).

Vivement recommandé à tous ceux qui s’intéressent au sujet de l’évaluation dans le secteur culturel, il comporte 4 parties, ainsi que des annexes et une bibliographie :

  • Démocratisation et communication
  • L’évaluation en contexte muséal
  • Les méthodes quantitatives et qualitatives, étape par étape
  • Les études de cas

En voici la présentation par l’éditeur.

« L’évaluation muséale célèbre en 2011 le centième anniversaire de la publication du premier article sur le sujet par Benjamin Ives Gilman.

Le présent livre s’adresse autant aux professeurs et étudiants en muséologie, en patrimoine et culture ainsi qu’en tourisme culturel, qu’aux professionnels et aux gestionnaires de musées et des autres secteurs connexes (tourisme et culture, loisirs culturels, patrimoine, etc.) intéressés par les retombées de l’évaluation.

Ce guide méthodologique présente les principaux processus auxquels ont recours les évaluateurs en contexte muséal.

Les cas présentés ont été sélectionnés en fonction de leur exemplarité et de leur représentativité : tous les types d’études peuvent être réutilisés ou adaptés pour des études similaires.

Peu importe l’institution culturelle, l’objet d’étude ou le genre d’évaluation (formative, préalable ou sommative), des outils sont suggérés pour la mener à bien : devis d’évaluation, questionnaires fermés, schémas d’entrevues ouvertes, grilles d’observation, journal de bord, etc.

Tirés de la pratique professionnelle de Lucie Daignault, ils témoignent de 23 ans d’expérience professionnelle continue en évaluation muséale au Musée de la civilisation.

Fruit d’une précieuse collaboration, le premier texte a été rédigé par le professeur Bernard Schiele.

Il y souligne que l’évaluation est vue comme le garant de l’accessibilité pour tous au musée car elle est la condition du maintien du dialogue entre la production culturelle du musée et ses publics. »

Laisser un commentaire