La culture, nouvel outil diplomatique ? Questions relatives à la diplomatie culturelle

Le Groupe des Belles Feuilles (une association de jeunes professionnels étudiant les questions européennes) a organisé le 11 décembre 2010 à Paris un débat relatif aux nouveaux contours de la diplomatie culturelle (http://www.groupedesbellesfeuilles.eu/fr/culture-nouvel-outil-diplomatique).

En voici la présentation par ses organisateurs.

Nous avons décidé de consacrer notre séance à la question de la mutation de la notion de culture et, plus largement, celle de politique culturelle, comme instrument de politique étrangère. À l’heure de la mondialisation et de la croissance du « soft power », nous voulons questionner la notion de diplomatie culturelle.

Le point de départ de notre réflexion portera sur le cas très concret du projet du Louvre Abu Dhabi, pour lequel nous avons convié M. Manuel Rabaté, secrétaire général de l’Agence France Museum en charge du projet du Louvre Abu Dhabi, pour évoquer avec nous le fonctionnement interne du Louvre Abu Dhabi et partager ses réflexions autour de la promotion de la marque « Musée du Louvre » à l’étranger.

Afin d’inscrire la discussion dans le cadre plus large de la « diplomatie culturelle », nous compterons sur la présence de Mme Laurence Auer, secrétaire générale de Cultures France afin de nous exposer les lignes directrices du futur Institut français présidé par Xavier Darcos.

Directeur d’Option Culture, chargé de cours à l’école du Louvre et directeur de l’ouvrage collectif L’arme de la culture, les stratégies de la diplomatie culturelle non gouvernementale publié en juin 2007, M. Jean-Michel Tobelem a accepté de participer à notre rencontre.

Pour donner à notre conférence une perspective européenne, nous attendons également la présence de Mme Christiane Deussen, directrice de la Maison Heinrich Heine à Paris, pour exposer avec nous des éléments de la stratégie culturelle allemande à l’étranger.

Enfin, M. Jean-Louis Georget, chercheur au Centre de Recherches Interdisciplinaires sur l’Allemagne (CRIA) à l’EHESS, et rédacteur en chef adjoint de la revue « Allemagne d’aujourd’hui », partagera avec nous ses réflexions sur la pertinence d’une approche « allemande » en matière de diplomatie culturelle.

Le débat a été modéré par Alexandre Heully, co-fondateur et directeur du média européen cafebabel.com (www.cafebabel.com).

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.