Quels financements pour les musées ?

L’association générale des conservateurs des collections publiques de France (AGCCPF) organise des journées d’étude et de formation qui auront pour thème : « Quels financements pour les musées ? »

Elles auront lieu les 20, 21 et 22 octobre 2010 en région Centre.

Voici la présentation de ces journées par leurs organisateurs (programme : http://www.agccpf.com/upfiles/document142.pdf).

« À l’heure de la globalisation et de la financiarisation de l’économie, alors même qu’ils suscitent l’intérêt croissant du public, les musées subissent dans leur fonctionnement l’influence grandissante de la commercialisation de la culture et s’interrogent sur leurs modalités de financement.

  • Quel avenir pour les financements publics ?
  • De quelle façon mobiliser des fonds toujours plus importants et avec quels partenaires ?
  • Comment, en tant que représentants d’un secteur non lucratif, développer de saines relations avec le milieu économique ?
  • Quels modes de statut et de gestion privilégier à cet égard ?

Autant de questions que les « Journées d’Étude et de Formation » 2010 aborderont à travers un large panel d’exemples et d’expériences, de l’intervention publique aux prêts payants, en passant par le mécénat et le développement des ressources propres. Ces explorations, nourries des échanges entre participants et intervenants, dépasseront la simple question du fonctionnement et dysfonctionnement des musées pour s’interroger sur leur utilité et leur fonction sociale, à mi-chemin entre le service public et l’insertion dans le marché.

Ouvertes en priorité aux conservateurs et attachés de conservation, ces journées sont également accessibles aux agents de la fonction publique (d’État, territoriale) intéressés par ces problématiques. »

Notre intervention a pour intitulé « Financement des musées publics : les nouveaux défis ».

Fondée en 1922, l’AGCCPF regroupe des professionnels du patrimoine exerçant majoritairement dans les musées (http://www.agccpf.com).

2 réponses

Page 1 de 1
  1. Compaoré Edgar
    Compaoré Edgar à |

    salut!je suis vraiment content de savoir que des professionels de musées s’interessent à ces difficultés rencontrées par les institutions muséales. je vous encourrage et vous prie d’étendre ces genres de formation aux professionels en Afrique surtout en Afrique de l’Ouest.
    merci

  2. Versailles
    Versailles à |

    Il est clair que la culture est le parent pauvre des finances publiques !

Laisser un commentaire