Arras et la culture

La ville d’Arras n’est pas seulement connue pour ses magnifiques places et son important patrimoine architectural ainsi que, plus récemment… pour son festival de rock !

La récente visite de l’exposition « Bonaparte et l’Égypte », conçue par l’Institut du monde arabe et présentée jusqu’à l’automne 2009 au musée des Beaux-Arts, est l’occasion d’attirer l’attention sur l’ambition culturelle de la ville, exprimée dans son projet de création d’un pôle culturel autour de l’abbaye Saint-Vaast.

bonaparte_arras

Outre le musée, ce « quartier des arts » regroupera les institutions suivantes : médiathèque, conservatoire de musique, de danse et d’art dramatique, trésor de la cathédrale.

On y trouvera également des salles d’exposition temporaire, un auditorium, une salle d’histoire locale et une cafétéria. On mentionnera également, à proximité, le théâtre d’Arras, l’hôtel de Guines et la maison Robespierre.

Pour les responsables locaux, il s’agit aussi de profiter de l’effet « Louvre-Lens » !

Cela vous donne-t-il envie de vous rendre à Arras toutes affaires cessantes ?

Une réponse

Page 1 de 1
  1. Barthélémy
    Barthélémy à |

    De la parole aux actes…

    Pour répondre à la dernière question de ce papier… la réponse est non ! Avant de chanter les louanges d’un tel équipement culturel, avant d’avancer des mots tels que ‘ambition culturelle », venez vivre une semaine à Arras pour la Culture…!!!

    Militant d’une culture élitaire pour tous, fervent défenseur d’un travail de terrain, la politique culturel de cette ville est basée sur des coups médiatiques : Main Square, expo Napoléon (un bide pour Arras et sa région!), etc. La culture au jour le jour est absente à Arras. Un théâtre à la programmation élitiste, parisienne et guidée par le copinage (ne parlons pas des dérives salariales de l’établissement), une Maison Folie fermée après Lille 2004, un office culturel vieillissant, aucune politique en faveur de la jeunesse, l’exclusion sans relogement d’association depuis 10 ans, l’interdicition quasi systématique des concerts amplifiés, … oui des assos se bougent, offrent de la qualité, mais ce ne sont pas des projets insufflés par la ville. Elle récupère ces évènements pour en faire des vitrines mais oublie le travail de terrain… donc, venez vivre à Arras.

    Que dire du projet de l’Abbaye St Vaast? Que pour le moment, aucune place n’est laissée au asso virées il y a de cela 10 ans de ce lieu, que les consultations citoyennes sont de la poudre aux yeux étant donné que le maire a déjà présenté son projet en détail… Que dire de l’absence de salle de concert, de salle d’expo ouvertes aux créateurs arrageois? Que dire de l’absence de lieu alternatif?

    Bref, la culture à Arras n’est pas si belle que décrite dans votre article.

    Cordialement !

Laisser un commentaire