L’événementiel autour des expositions

Cette rencontre a lieu dans le cadre du « Séminaire de muséologie » organisé conjointement par la Cité des sciences et de l’industrie, le Musée des arts et métiers, le Muséum National d’Histoire naturelle et le Palais de la découverte.

Programme

Jeudi 28 janvier 2010 de 14h30 à 17h

Musée des arts et métiers – Cnam – Salle de conférence – 60 rue Réaumur – 75 003 Paris

Accès libre sur inscription (anne.chanteux@cnam.fr)

 L’événementiel autour des expositions

L’objectif est de questionner une pratique qui n’est pas nouvelle mais devient plus visible et qui consiste à accompagner l’ouverture d’une nouvelle exposition de différents événements de durée variable tels que concerts, parades, installations artistiques, spectacles…

 

CNAM

Jean-Michel TOBELEM, directeur d’Option Culture, docteur en gestion, auteur notamment de « Musées et culture, le financement à l’américaine » et « Le nouvel âge des musées, les institutions culturelles au défi de la gestion ».

L’événementiel dans les musées : enjeux et perspectives

Le développement des manifestations événementielles autour des expositions soulève plusieurs types d’interrogation : quelles en sont les raisons ? Comment cela influe-t-il sur l’organisation du musée ? Quelles en sont les conséquences prévisibles sur l’image et sur le développement des institutions muséales ? Enfin, au-delà des aspects positifs que représente l’essor de l’événementiel, peut-on mettre en évidence un certain nombre de facteurs de risque ?

André DUBUC, directeur du Centre historique minier de Lewarde

La programmation événementielle comme une cerise sur le gâteau

Si la mission essentielle des musées et des centres de culture scientifique est de donner du sens à des collections et/ou d’apporter au public un éclairage le plus objectif possible sur des questionnements scientifiques, cette mission se concrétise généralement sous forme d’expositions permanentes ou temporaires. C’est ce à quoi le public s’attend d’abord ; c’est son gâteau. Si on lui offre en plus la surprise d’un autre regard, plus subjectif, celui d’un artiste : comédien, danseur, plasticien, musicien… le questionnement peut alors s’enrichir d’un élément nouveau, l’émotion, qui peut elle-même donner un nouvel élan à la réflexion ; c’est la cerise sur le gâteau.

Cécile DUMOULIN, responsable du service de la médiation et de l’accueil, adjointe au directeur des publics, musée du quai Branly, Paris

Créer l’événement : du musée à la cité culturelle

Depuis la fin du XXe siècle, les musées cherchent à entrer en contact avec un public de plus en plus vaste, de plus en plus divers et nombreux, par ailleurs sollicité par une offre de loisir croissante. Dans ce contexte, créer l’événement devient pour ces institutions un enjeu majeur, soulevant de nombreuses questions qui seront explorées à l’aune des expériences tentées par le musée du quai Branly depuis son ouverture : comment concilier communication et médiation ? Une politique événementielle entraîne-t-elle forcément la désacralisation du lieu muséal, et quelles en sont les conséquences ? Les événements sont- ils réellement une manière de « démocratiser » davantage les musées ?

Discussion avec la salle.

Une réponse

Page 1 de 1
  1. Bérénice Sarda
    Bérénice Sarda à |

    Bonjour,

    je travaille actuellement, dans le cadre d’un mémoire, sur les manifestations évènementielles comme levier de diversification des publics pour les structures culturelles, et notamment les musées. J’aurais souhaité savoir s’il existait un compte-rendu de ce colloque svp ?

    Merci d’avance,

    Bérénice

Laisser un commentaire